Outils d'accessibilité

Blog

Les 3 principaux facteurs de classement Google qui comptent vraiment en 2023


Quand on travaille dans le SEO, comprendre Google et son fonctionnement, afin de pouvoir façonner son approche du contenu et sa stratégie de référencement afin de se classer sur les pages de résultat est la première étape.

Google.com a bien évolué depuis son lancement officiel en septembre 1998, le moteur de recherche compte déjà 25 000 requêtes par jour alors que le siège de la société est situé dans un garage loué par une amie des fondateurs. Les algorithmes de recherche ont bien évolué et pourtant Google n’est pas une boîte noire si l’on s'intéresse au sujet. Il faut par contre avoir l’esprit ouvert et être capable de remettre en cause ses connaissances car Google évolue sans cesse.

Mais ce que nous savons, c'est qu'il existe certains facteurs ou signaux que Google considère comme importants pour le classement des pages. Nous parlerons également des mythes et légendes de Google avant d’étudier en profondeur les différentes facettes de Google Search.

icone score 95 issu de google light speed

Le mythe des « 200 facteurs de classement Google »

Avant d'énumérer les facteurs et signaux importants pour le classement, nous devons parler de la liste mythique de 200 facteurs de classement que Google utiliserait prétendument (desfois le nombre peut monter jusqu’à 300).

Faites une recherche Google sur « facteur de classement » et vous verrez dans les pages de résultats des moteurs de recherche (SERP) de nombreux titres mentionnant « 200 facteurs de classement » provenant de certains blogs bien connus.

Très probablement, le nombre 200 est né d'une tentative de relations publiques de Google visant à décrire son algorithme comme étant complexe et comportant plusieurs facteurs. Et puis c'est resté coincé. La seule citation connue de « 200 » provient d’un discours de Matt Cutts à la PubCon en 2009.

L’algorithme de classement de Google a évolué de façon exponentielle au cours des 25 dernières années, à un point tel qu'il existe des centaines (voire des milliers) de facteurs et de superpositions d'apprentissage automatique.

Ce que Yandex a révélé sur les facteurs de classement

La fuite des facteurs de classement Yandex de janvier 2023 a révélé que Yandex utilise environ 690 facteurs de classement.

À l’époque, il s’agissait d’un aperçu de la manière dont un moteur de recherche majeur appliquait des facteurs et des signaux pour le classement.

Lors d'une conversation directe, Dan Taylor, un expert des moteurs de recherche russes, a déclaré que Yandex et Google partagent un certain nombre de similitudes dans la façon dont ils tentent d'indexer et de classer les sites Web : « Ils ont tous deux les mêmes points de données avec lesquels travailler ; contenu sur la page, liens, métadonnées, responsive design pour mobile et interactions des utilisateurs telles que les clics SERP et le comportement des utilisateurs.

Il a poursuivi en disant : « Les deux moteurs de recherche utilisent également l'IA pour certaines parties de leurs systèmes de classement (comme Vega), mais ont des différences dans la façon dont ils pondèrent certains signaux, tels que les backlinks et les utilisateurs cliquant sur les résultats dans les SERP, et certains d’entre eux sont plus faciles à manipuler que d’autres par rapport à Google.

Taylor pense, en théorie, que les pages peuvent être optimisées pour les deux moteurs de recherche de la même manière sans compromettre les performances. Cela signifierait que la fuite Yandex pourrait offrir des informations sur le classement sur Google.

Les systèmes de classement, les facteurs et les signaux

Chaque fois que la documentation Google est mise à jour (ou que Gary Illyes, John Mueller ou Danny Sullivan font un commentaire), les professionnels du référencement en sont obsédés par le sens.

C'est un problème pour Google et pour l'industrie du référencement dans son ensemble, car les professionnels du référencement examinent souvent trop profondément les mauvaises choses et ne regardent pas ce qui est le plus important. Les professionnels du référencement sont de plus en plus obsédés par les différences sémantiques entre les systèmes de classement, les facteurs et les signaux.

Lorsque la documentation a été mise à jour pour supprimer l'expérience sur la page de la page système de classement, Google a été contraint de publier cette déclaration sur X (Twitter) :

« Le classement des *systèmes* est différent du classement des *signaux* (les systèmes de classement utilisent généralement des signaux). Nous avions répertorié sur cette page certains éléments liés à l'expérience de la page en tant que « systèmes » qui étaient en fait des signaux. Ils n’auraient pas dû être sur la page concernant les systèmes. Les supprimer ne signifiait pas que nous ne prenions plus en compte les aspects de l’expérience de la page.»

Cela signifiait simplement qu’il ne s’agissait pas de *systèmes* de classement, mais plutôt de signaux utilisés par d’autres systèmes.

https://twitter.com/searchliaison/status/1651869298883981312?s=20

En creusant la sémantique, Google propose deux pages officielles liées aux facteurs de classement :

Un guide des systèmes de classement de la recherche Google

https://developers.google.com/search/docs/appearance/ranking-systems-guide?hl=fr

"Google utilise des systèmes de classement automatisés qui examinent de nombreux facteurs et signaux concernant des centaines de milliards de pages Web et d'autres contenus de notre index de recherche pour présenter les résultats les plus pertinents et les plus utiles, le tout en une fraction de seconde."

Comment fonctionne la recherche

https://www.google.com/search/howsearchworks/how-search-works/ranking-results/

« Pour vous fournir les informations les plus utiles, les algorithmes de recherche examinent de nombreux facteurs et signaux, notamment les mots de votre requête, la pertinence et la convivialité des pages, l'expertise des sources, ainsi que votre emplacement et vos paramètres. Le poids appliqué à chaque facteur varie en fonction de la nature de votre requête.

Gary Illyes a couvert les différences entre les facteurs, les signaux et les systèmes de classement lors d'une session Ask Me Anything à la PubCon (septembre 2023), où il a déclaré : « La principale différence est simplement le langage. »

La façon la plus simple de définir entre système et signal est de dire que les systèmes de classement de Google peuvent être considérés comme des couches d’apprentissage automatique appliquées pour affiner les résultats de recherche. Les signaux de classement influencent les systèmes et le classement.

Dans un message direct, l'expert SEO Ammon Johns a clarifié cela en déclarant :

« Tous les éléments classés comme signaux ne seront pas utilisés dans un système donné. De nombreux éléments classés par Google comme signaux peuvent ne pas s'appliquer à une requête particulière ou être pondérés différemment par rapport à une autre requête. Par exemple, même le signal le plus célèbre de Google, le PageRank, n’est pas du tout utilisé dans la recherche locale. La page Google « Comment fonctionne la recherche » parle des « facteurs clés qui aident à déterminer les résultats renvoyés pour votre requête ».

Sur cette page, les principaux facteurs sont résumés comme suit :

  • Signification.
  • Pertinence.
  • Qualité.
  • Convivialité.
  • Contexte.

Si vous pouvez comprendre l’approche fondamentale adoptée par Google, il n’est pas important de vous distraire avec la sémantique. Suivre une approche sensée de l’objectif final pour l’utilisateur final est une stratégie beaucoup plus efficace et à long terme.

Fondamentalement, Google souhaite fournir les meilleurs résultats de recherche possibles afin de disposer d'un produit leader sur le marché. C'est une entreprise. Une fois que vous avez compris cela, vous comprenez le concept fondamental du référencement.

Cela dit, voici les facteurs de classement fondamentaux qui doivent tous être pris en compte pour la visibilité SERP.

Les 3 facteurs de classement sur lesquels tout professionnel du référencement devrait se concentrer

1. Contenu de haute qualité et diversifié

  • La première étape du classement consiste à comprendre la requête de l’utilisateur.
  • La deuxième étape consiste à faire correspondre la requête au contenu d'une page.

Extrait de Comment fonctionne la recherche : « Nos systèmes analysent le contenu pour évaluer s’il contient des informations susceptibles d’être pertinentes par rapport à ce que vous recherchez. »

Tant que votre site est, d'un point de vue technique, suffisamment solide pour être exploré et affiché, un contenu de qualité continue d'être le facteur de classement numéro un.

Le contenu est essentiel non seulement pour le classement, mais aussi pour l'expérience utilisateur et la conversion.

Gary Illyes de Google résume cela en disant : « Sans contenu, il n'est littéralement pas possible de se classer. Si vous n’avez pas de mots sur la page, vous ne serez pas classé pour cela. Chaque site aura quelque chose de différent comme les 2 ou 3 premiers facteurs de classement. »

Internet est littéralement construit à partir de pages de contenu.

Mais qu’est-ce qu’un contenu de haute qualité ? En bref, il peut être mieux défini comme un contenu qui suit les signaux E-E-A-T :

  • Experience.
  • Expertise.
  • Authoritativeness (Autorité).
  • Trustworthiness (Fiabilité).

Les mots-clés et les mots présents sur la page font partie intégrante du contenu. Certaines théories circulent selon lesquelles les mots-clés sont désormais obsolètes et ne sont plus nécessaires pour le classement. Mais, à un niveau fondamental, les mots-clés comptent toujours.

Comme le dit Google : « Le signal le plus élémentaire indiquant qu'une information est pertinente est lorsque le contenu contient les mêmes mots-clés que votre requête de recherche. Par exemple, avec les pages Web, si ces mots-clés apparaissent sur la page, ou s'ils apparaissent dans les titres ou le corps du texte, les informations peuvent être plus pertinentes. »

Une page doit identifier clairement de quoi elle parle pour éviter toute ambiguïté et être classée.

Pedro Dias, un ancien de Google, a expliqué lors d'une conversation : « Ce n'est pas que les facteurs de classement originaux comme les mots-clés soient obsolètes, ils sont la pierre angulaire sur laquelle nous bâtissons. Il est toujours aussi important que ces principes fondamentaux soient appliqués et bien exécutés. »

Pedro a ajouté : « Google a introduit l'apprentissage automatique qui est appliqué au-dessus des fondations afin de pouvoir fournir des résultats qui prennent en compte des intentions beaucoup plus nuancées pour les requêtes. »

Google s'efforce de toujours afficher les meilleurs résultats, c'est pourquoi des systèmes d'apprentissage automatique ont été développés dans le cadre de l'évolution vers l'analyse des requêtes en langage naturel.

Google peut comprendre la différence entre « tricher » en tant que personne malhonnête et « tricher » en tant que moyen de jouer avec un système (comme dans un code de triche).

En plus des mots-clés, voici les facteurs de classement fondamentaux qui doivent tous être pris en compte pour la visibilité SERP.

Système de contenu utile dans la recherche Google

https://developers.google.com/search/updates/helpful-content-update?hl=fr

Lancé en 2022, le système de contenu utile de Google vise à fournir le meilleur contenu à l'utilisateur.

La motivation de Google est que le contenu démontre une expérience du monde réel, ce qui revient à offrir la meilleure expérience au lecteur : « plus de contenu par des gens, pour des gens ».

Le système est constamment mis à jour et en 2023, nous avons subi plusieurs itérations de mises à jour.

Google déclare : « Le système de contenu utile vise à mieux référencer le contenu pour lequel les visiteurs ont le sentiment d'avoir vécu une expérience satisfaisante, tandis que le contenu qui ne répond pas aux attentes d'un visiteur ne fonctionnera pas aussi bien. »

Voici quelques-unes des lignes directrices pour un contenu utile, qui soulignent les signaux de E-E-A-T :

  • Ne vous éloignez pas de votre sujet principal.
  • Démontrer une expérience originale (pas de copier/coller)
  • Ne combinez pas plusieurs sujets sur un seul site.

RankBrain

https://blog.google/products/search/how-ai-powers-great-search-results/

Lancé en 2015, RankBrain est l'un des systèmes d'apprentissage automatique de Google capable de relier des mots à des concepts et d'aider Google à comprendre l'intention d'une requête de recherche.

Cela fait partie du raffinement du classement dans lequel Google tentera de renvoyer les résultats les plus pertinents à une requête. Il permet également à Google de renvoyer des résultats pour des nouvelles requêtes qu’il n’a jamais traité.

Avant RankBrain, Google ne comprenait pas les synonymes et renvoyait des interprétations littérales d'un mot.

Pandu Nayak expliquait : « …avant de disposer d’une IA avancée, nos systèmes recherchaient simplement des mots correspondants. Par exemple, si vous recherchez « pziza » (à moins qu'il n'y ait une page avec cette faute d'orthographe particulière), vous devrez probablement refaire la recherche avec l'orthographe correcte pour trouver une pizza près de chez vous… Désormais, grâce à l'apprentissage automatique avancé, nos systèmes peut reconnaître plus intuitivement si un mot ne semble pas correct et suggérer une éventuelle correction. »

BERTE

En 2018, BERT a créé des vagues dans l'industrie du référencement en tant que mise à jour importante pour Google qui aurait eu un impact sur environ 10 % des requêtes de recherche à l'époque.

Le système comprend comment les combinaisons de mots peuvent avoir différentes significations, notamment les mots vides. Cela rend même les mots vides pertinents dans la recherche lorsqu'ils contribuent au sens d'une requête.

Pour rappel : un mot vide (ou stop word, en anglais) est un mot qui est tellement commun qu'il est inutile de l'indexer ou de l'utiliser dans une recherche. En français, des mots vides évidents pourraient être le, la, de, du, ce.

Pour Google : « BERT a représenté un énorme changement dans la compréhension du langage naturel, en nous aidant à comprendre comment les combinaisons de mots expriment différentes significations et intentions. »

Modèle unifié multitâche (MUM)

https://blog.google/products/search/ai-making-information-helpful-io/
https://blog.google/products/search/how-ai-powers-great-search-results/

En 2021, lors du Google IO, MUM a été annoncé comme un système allant encore plus loin en étant multimodal, ce qui lui permet de récupérer des informations à partir de texte, d'images et éventuellement de vidéos.

MUM n’est pas appliqué comme système de classement dans tous les domaines, comme l’a déclaré Google : « Même si nous n’en sommes qu’aux premiers jours de l’exploitation du potentiel de MUM, nous l’avons déjà utilisé pour améliorer les recherches d’informations sur les vaccins COVID-19. »

Il semblerait que l'application principale soit destinée à la recherche pouvant contenir du texte et des images dans Google Lens.

Google déclare : « À mesure que nous introduisons davantage d’expériences basées sur MUM dans la recherche, nous commencerons à passer d’une compréhension avancée du langage à une compréhension plus nuancée des informations sur le monde… MUM est capable à la fois de comprendre et de générer du langage. »

Des contenus nouveaux

L’algorithme Google Caffeine (Caféine en français) a été introduit en 2010 et ne consistait pas à actualiser l'intégralité de l'index toutes les semaines. L’objectif déclaré de Google pour Caffeine était « d’analyser le Web par petites portions et de mettre à jour notre index de recherche de manière continue, à l’échelle mondiale ».

Alors qu'Internet se développait rapidement, en 2011, Google s'est appuyé sur Caffeine et a introduit la « fraîcheur » en annonçant : « …aujourd'hui, nous apportons une amélioration significative à notre algorithme de classement qui a un impact sur environ 35 % des recherches et détermine mieux quand vous donnent des résultats pertinents plus à jour pour ces différents degrés de fraîcheur ».

La fraîcheur du contenu n'est pas appliquée à toutes les recherches. Cela dépend des requêtes et est plus critique pour certaines niches et requêtes. Par exemple, pensez aux résultats des dernières actualités, à la météo ou aux cours des actions.

La plupart des contenus connaîtront un certain niveau de dégradation au fil du temps dans les résultats de recherche s’ils ne sont pas mis à jour. Les idées, les concepts, les produits et les informations évoluent constamment, et les attentes changeantes des utilisateurs s’alignent sur cela.

Personnalisation et localisation

Bien qu'il ne soit pas concerné par la qualité du contenu, il convient de mentionner ici qu'en plus de tous les autres facteurs de classement, il existe une couche de personnalisation, qui prend en compte l'historique de recherche et l'emplacement de l'utilisateur.

Par exemple, des requêtes telles que « meilleur café » sont considérées comme dépendantes de l'emplacement et fourniront une carte des résultats en fonction de votre emplacement. Certaines requêtes de produits sont traitées par emplacement pour faire apparaître les fournisseurs locaux.

Les résultats pour la même requête peuvent différer sur chaque appareil, et connaître la motivation qu'un utilisateur peut avoir à une certaine étape de son parcours fait une différence dans les résultats qui doivent être fournis dans les SERP.

À titre d'exemple, la requête « London Zoo » fournit des résultats sur ordinateur en mettant l'accent sur la recherche avec des carrousels de vidéos et d'images, tandis que la SERP mobile se concentre sur les billets, les itinéraires et l'emplacement.

Comme l'a dit John Mueller : « Si vous effectuez une recherche sur votre téléphone, vous souhaitez peut-être plus d'informations locales parce que vous êtes en déplacement. Alors que si vous effectuez une recherche sur un ordinateur, vous souhaiterez peut-être que plus d’images ou plus de vidéos apparaissent dans les résultats de recherche ».

Lorsque vous effectuez une recherche de mots clés et créez du contenu, il est important de comprendre l’impact de la personnalisation et de la localité sur le classement et d’en tenir compte dans votre stratégie.

E-E-A-T n'est pas un facteur de classement, mais il est important

Encore une fois, il ne s'agit pas d'un système direct de classement, mais l'expérience, l'expertise, l'autorité et la fiabilitéE-E-A-T – sont un concept de référencement d'une importance cruciale que tous les créateurs de contenu doit être pris en compte.

Les directives des évaluateurs de qualité de recherche de Google étaient autrefois un document étroitement gardé par Google qui a finalement été divulgué en ligne. Google publie désormais ouvertement le document comme exemple de ce que recherchent ses évaluateurs de qualité lorsqu'ils examinent manuellement des sites Web.

E-E-A-T fait partie des directives des évaluateurs de recherche de qualité de Google et n'est pas vraiment un facteur de classement, mais c'est une ligne directrice.

E-E-A-T est composé d'une série de signaux affinés qui soulignent tout ce que Google a essayé de réaliser avec une meilleure expérience utilisateur et la lutte contre la désinformation.

Le concept est important pour toutes les niches, mais surtout pour toute personne travaillant dans les niches comme la finance ou la santé, où les résultats peuvent réellement avoir un impact significatif sur la vie de l'utilisateur.

Comme mentionné ci-dessus, un contenu de qualité est un facteur de classement essentiel, et il n'y a pas de meilleur modèle pour vous expliquer comment y parvenir que les directives E-E-A-T. Construire une réputation crédible en tant qu’expert dans un domaine, soutient l’objectif de Google et offre une bonne expérience utilisateur.

2. L’expérience d’une page

L'expérience de la page a provoqué des répercussions dans la communauté lorsqu'elle a été supprimée de la page des systèmes de classement de Google, ce qui a forcé l'équipe Google à déclarer : « … Comme le dit notre guide sur l'expérience de la page dans la première phrase : Les principaux systèmes de classement de Google cherchent à récompenser le contenu qui offre une bonne expérience de page. ».

https://developers.google.com/search/blog/2020/11/timing-for-page-experience?hl=fr

L'expérience de page a été déployée en 2021. Auparavant, les Core Web Vitals (CWV) avaient été soulignés comme un facteur de classement important.

Les CWV sont ensuite devenus une partie de quelque chose de plus grand dans un groupe collectif de « signaux » qui constituent l'expérience de la page (essentiellement toujours un facteur de classement), mais faisant partie d'un groupe de facteurs maintenant connu sous le nom de « Expérience de la page ».

Comprendre pourquoi c’est important, c’est comprendre tout ce que Google veut réaliser.

Google souhaite offrir une bonne expérience utilisateur. Il n’a pas une bonne image de son produit s’il propose des pages qui prennent trop de temps à charger, ne se chargent pas bien sur certains appareils ou sont obscurcies par de grosses publicités qui empêchent les utilisateurs d’accéder à la page.

Google déclare : « Les principaux systèmes de classement de Google cherchent à récompenser le contenu qui offre une bonne expérience de page. »

Page Experience se concentre sur quatre signaux principaux :

  • HTTPS.
  • Vitesse des pages.
  • Mobile friendly.
  • Core webs vital.

L’expérience de la page est importante, mais ce n’est pas le facteur le plus critique. Dans certaines circonstances, cela ne s’applique pas au classement, mais est plus critique lorsque deux pages se disputent la position.

Comme l'explique John Mueller : « Si tout le contenu est très similaire dans la page de résultats de recherche, alors probablement l'utilisation de Page Experience aide un peu à comprendre lesquelles d'entre elles sont des pages rapides ou des pages agréables en ce qui concerne l'expérience utilisateur et lesquelles d'entre elles sont en quelque sorte les pages les moins agréables à afficher dans les résultats de recherche. »

Google souhaite proposer le meilleur produit du marché, et il s’agit d’un élément essentiel du référencement qui a été négligé.

En vous concentrant sur la motivation de Google et en travaillant avec cela, vous obtiendrez de meilleurs résultats de classement.

3. Les Liens

Les facteurs de classement et les liens vont de pair.

Depuis le lancement de Google, les professionnels du référencement utilisent des liens pour manipuler les classements. Et Google lutte contre le spam de liens pour tenter d'améliorer ses résultats.

De nombreux professionnels du référencement pensent que les liens sont obsolètes en tant que facteur de classement. Dans un sondage réalisé en 2022 par Marie Haynes, 44 % des professionnels du référencement qui ont répondu pensaient que la création de liens était moins efficace aujourd'hui qu'il y a quelques années.

Commençons par examiner pourquoi les liens ont été importants historiquement.

Dans le célèbre article de Stanford des fondateurs de Google, Sergey Brin et Larry Page, les liens ont été mis en avant comme l'un des principaux facteurs de classement dans un système qui faisait écho aux citations données aux articles universitaires.

Aux débuts de Google, les liens sont rapidement devenus la technique de spam la plus utilisée pour le classement. Il a fallu à Google jusqu'en 2012 et la légendaire mise à jour Penguin pour effacer les liens de mauvaise qualité, et depuis lors, il tente de réduire l'importance des liens.

Pourtant, la première fois qu'un représentant de Google a déclaré en ligne que les liens étaient un facteur de classement, c'était en 2016. Lors d'une séance de questions-réponses avec Ammon Johns et d'autres, Andrey Lipattsev, stratège principal en matière de qualité de recherche chez Google, a déclaré que les 3 principaux signaux de classement sont :

  • Contenu
  • Liens
  • RankBrain

De retour en 2023 : dans une AMA à la PubCon, Gary Illyes a ensuite donné une opinion contradictoire en disant que les liens ne sont pas un signal de classement « top 3 » et ne l'ont pas été « depuis un certain temps… il n'y a vraiment pas de top 3 universel ». Illyes a poursuivi en disant : « Il est tout à fait possible de se classer sans liens. »

Il convient de considérer qu’il existe de nombreuses raisons pour lesquelles Google minimise l’importance des liens, par exemple pour réduire le spam de liens. Google ne va pas affirmer catégoriquement que les liens sont un facteur de classement infaillible s'ils peuvent être si facilement manipulés. Oui, il peut être techniquement possible de classer sans liens, mais le plus souvent, les liens améliorent le classement.

Dans un article, Ammon a déclaré en réponse à sa vidéo de 2016 : « Quand Andrey Lipattsev a répondu avec « Contenu, liens et RankBrain », il disait que ce qui compte est sur la page, hors page et comment Google traite une requête – c’est quelque chose que tout le monde aurait déjà dû savoir. Sur cette base, peu importe ce qu’a dit Gary Illyes depuis, ce sont bien là les trois facteurs essentiels encore aujourd’hui. »

Outre le flux du PageRank, l’une des raisons pour lesquelles les liens sont importants est que Google trouve généralement les pages en les explorant et les parcourt via des liens.

C’est pourquoi une page sans liens entrants ou internes peut être difficile à classer, car elle n’est pas trouvée par Google via des liens afin d’être explorée et indexée. La possibilité d'absence de liens souligne l'importance de soumettre un plan du site, qui indique à Google les pages que vous souhaitez indexer.

Les liens internes aident non seulement Google à explorer et à indexer toutes les pages liées sur votre site, mais ils aident également à relier les groupes de sujets, ce qui constitue une stratégie de contenu SEO précieuse.

Ce qui est important, c'est que tous les liens ne sont pas égaux et que Google se concentre sur la qualité d'un lien individuel, et non sur le volume des liens.

John Mueller a déclaré : « Le nombre de liens a peut-être été un facteur important au début du PageRank, mais Google donne aujourd'hui la priorité à des mesures plus utiles pour évaluer les liens. »

Les liens n’ont pas le même impact qu’au début, lorsqu’il était possible de se classer avec un volume élevé de liens entrants de mauvaise qualité. Aujourd’hui, la pertinence et la qualité du lien comptent.

Les liens de bonne qualité ont toujours une influence sur le classement, et de nombreux professionnels du référencement diraient qu'ils comptent toujours.

À ce stade, nous pouvons affirmer avec certitude que les liens internes et les liens entrants sont toujours considérés comme un facteur de classement.

Les facteurs de classement Google à retenir

La principale chose à retenir est que le classement et la visibilité SERP ne sont pas une simple application de « voici une liste de facteurs de classement avec lesquels nous pouvons travailler ».

C’est l’une des raisons pour lesquelles cette industrie est un espace de travail si passionnant et stimulant.

Bien qu'il n'existe pas d'ensemble clair de facteurs de classement Google que vous pouvez suivre, il existe un certain nombre de facteurs et de signaux qu'il est important de maîtriser pour obtenir le meilleur classement possible.

Commencez par bien comprendre la motivation de Google et son fonctionnement. Ensuite, vous pourrez commencer à comprendre comment façonner votre approche du contenu et votre stratégie de référencement afin de vous classer.

Déterminer la bonne stratégie de référencement

Avant de se lancer dans l'application de telle ou telle mesure, il est important de réaliser un audit de votre site web avant de batir votre stratégie digitale.

Nous vous proposons un accompagnement complet et clé et en main pour analyser, définir et appliquer une stratégie de référencement (SEO) pertinente et efficace.

Contactez-nous pour un devis gratuit et sans engagement.


Liens utiles

Suivez-nous

sur les réseaux sociaux

logo du réseau social facebook
logo du réseau social linkedin
logo du réseau social linkedin
5 out of 5 stars
Nombre d'avis : 28
Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
En savoir plus
Functional
Outils utilisés pour vous apporter des fonctionnalités lors de votre navigation, cela peut inclure des fonctions de réseaux sociaux.
Cloudflare
Accepter
Décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner